Archives de l'hebdo des socialistes
Archives de l'hebdo des socialistes

Un «livre vert» pour des transports écoresponsables

Six associations d’élus ont fait parvenir à la Commission européenne une contribution commune au « livre vert
sur les transports urbains ».Avec, en tête de chapitre, la volonté réaffirmée de lutter contre le réchauffement climatique.

Le 23mai dernier, l’Association des maires de France (AMF), le Groupement des autorités responsables de transports (GART), l’Association des communautés urbaines de France (ACUF), l’Association des maires de grandes villes de France (AMGVF),la Fédération des maires des villes moyennes (FMVM) et la Fédération des sociétés d’économie mixte, ont fait parvenir à la Commission européenne leur contribution commune au « livre vert sur les transports urbains». Ce document, dont la version finale doit être adoptée par la Commission cet automne, fixera un plan d’action pour la politique européenne des transports à l’horizon 2008.

Face aux enjeux du changement climatique, la hausse du trafic routier,conjuguée à l’étalement urbain et à l’augmentation du prix du pétrole,nécessite une prise de conscience collective et la mise en oeuvre d’une politique de transport durable.

Seule une action volontariste, à l’échelle continentale, peut permettre aux territoires de «mettre en place des réseaux attractifs et écoresponsables dans le cadre de la lutte contre le changement climatique», estiment des signataires. Un réseau efficace est indispensable pour contribuer à la compétitivité économique des collectivités locales. Face à l’augmentation du prix du foncier dans les villes, qui s’ajoute à la hausse du prix du pétrole,la desserte des quartiers périurbains s’avère nécessaire pour assurer la cohésion territoriale et sociale.

Enfin, l’Europe doit veiller au développement de modes de déplacements garants du respect de l’environnement et de la santé, en privilégiant des solutions alternatives. Les associations d’élus souhaitent voir émerger des Plans locaux de transports urbains durables, à partir d’incitations financières et d’échanges de bonnes pratiques. Elles incitent l’Union et les gouvernements nationaux à promouvoir l’élaboration de dispositifs appropriés et entendent optimiser les politiques financières existantes au profit des transports urbains,en prenant appui sur la Banque européenne d’investissement (BEI), véritable clé de voûte du système.

Parmi les autres pistes avancées, les signataires sont favorables au renforcement de la recherche, en créant une « plateforme de mobilité urbaine» durable sur le Vieux Continent, autour des questions d’énergie et de transfert modal. Ils se prononcent aussi pour la mutualisation des moyens, en raccordant les territoires par des systèmes de transports répondant à des normes communes. « Les collectivités locales doivent pouvoir bénéficier d’un droit de regard dans les choix techniques afin de garantir cette cohérence nécessaire à la compétitivité », précisent-ils. Avant d’appeler à une coordination de la commande publique en matière d’infrastructures de transports.
Bruno Tranchant

Commentaire