Archives de l'hebdo des socialistes
Archives de l'hebdo des socialistes

Béatrice Marre : « Les socialistes veulent faire appliquer le principe du pollueur payeur »

5 500 milliards d’euros. Le coût du réchauffement climatique pourrait atteindre ce montant si rien n’est mis en œuvre d’ici à dix ans, selon un rapport commandé par Tony Blair à Nicholas Stern, ancien haut responsable de la Banque mondiale, rendu public le 30 octobre. Béatrice Marre, secrétaire nationale du PS à l’environnement et au développement durable, estime que dans la mesure où un document «  de cette nature est sur la  table, une politique européenne, voire internationale sur ce sujet va devenir indispensable ». (suite…)

Commentaire de commentaires… du blog “Toute l’actu »

Chaque fin de semaine, nous vous proposons une petite analyse des commentaires publiés sur notre blog. Certains articles ont suscité débats et polémiques et nous tenons à vous remercier pour votre participation active et enrichissante. Concernant la modération, sachez que les commentaires de tout bord sont bienvenues tant qu’ils restent courtois et argumentés. (suite…)

Les inégalités devant la santé précaire

Le 26 octobre, le Parti socialiste a entendu les associations, organisations et syndicats liés au milieu sanitaire pour parvenir à un état des lieux de la santé en France, cibler les défauts du système et présenter ses propositions. Les acteurs de terrain ont dressé un bilan assez alarmant et souhaitent une politique de la santé en adéquation avec l’évolution de la société. (suite…)

Interview de Claude Pigement : « Réduire les inégalités devant la santé »

Claude PigementLa commission santé du Parti socialiste a reçu, le 26 octobre, 13 organisations sur le thème des « inégalités devant la santé précaire », fil conducteur de la partie santé du projet socialiste. Alors que 13% de la population restreint son accès aux soins pour des raisons financières, et que l’écart d’espérance de vie entre un ouvrier de manœuvre et un cadre supérieur est de sept ans, l’objectif des socialistes était d’approfondir et d’enrichir le projet dans le cadre d’un dialogue ouvert avec les professionnels de la santé. Entretien avec Claude Pigement, responsable national du PS à la santé et aux branches sociales. (suite…)

À lire : Un autre monde contre le fanatisme du marché de Joseph Stiglitz

Un autre monde contre le fanatisme de marchéJoseph stiglitz est altermondialiste, pas antimondialiste. Il reste en effet convaincu que « la mondialisation est potentiellement porteuse d’immenses bienfaits, tant pour les populations du monde en développement que pour celles du monde développé ». De toute façon, la mondialisation est trop avancée pour qu’un retour en arrière soit possible. Mais il faut la réorganiser pour qu’elle profite effectivement à tout le monde. (suite…)

L’Hebdo des socialistes n°422

Hebdo n°422Après les professions de foi et l’analyse des candidats sur les thématiques économiques et sociales, Ségolène Royal, Dominique Strauss-Kahn et Laurent Fabius s’expriment cette semaine sur les questions de société et répondent à 5 questions tirées au sort de militants.

Au sommaire également, l’accord de gouvernement signé entre le PS et le PRG et une interview de Bruno Le Roux, secrétaire national du PS aux élections, qui souhaite le rassemblement le plus large pour permettre à la gauche de l’emporter en 2007.

Télécharger l’Hebdo (format pdf / 1,5 Mo )

Feuilleter l’Hebdo

Deuxième débat régional au Zénith de Paris

Le 26 octobre, à partir de 20h30, les trois candidats à l’investiture socialiste pour l’élection présidentielle, Laurent Fabius, Ségolène Royal et Dominique Strauss-Kahn, se retrouvent au Zénith de Paris. « Un évènement sans précédent pour la fédération de Paris » selon Patrick Bloche, député de Paris et premier secrétaire de la fédération. (suite…)

Cafés-hôtels-restaurants : l’UMP maintient les 39 heures

Les députés UMP ont voté à l »Assemblée nationale, le 25 octobre en fin de soirée, un amendement offrant la possibilité aux employeurs des secteurs de la restauration de faire travailler leurs employés légalement 39 heures hebdomadaires. Cet amendement va donc clairement à l’encontre de la décision du Conseil d’Etat du 19 octobre rompant l’accord de 2004 permettant la non application de la loi sur les 35 heures dans ce secteur. Alain Vidalies, secrétaire national du PS aux entreprises, dénonce l’action du gouvernement. (suite…)

Le système de santé : une défaite de plus pour le gouvernement

La santé était une des priorités fortes du gouvernement en place lors de son arrivée au pouvoir. Pourtant, après cinq ans d’une politique de droite, le déficit de la sécurité sociale ne cesse de croître, et les professionnels de la santé sont clairement insatisfaits. Alors que le projet de loi de financement de la sécurité sociale pour l’année 2007 est débattu à l’Assemblée nationale, Pascal Terrasse, secrétaire national du PS à la santé, explique pourquoi les socialistes s’opposent tant à ce texte qu’à la politique, globale en la matière, du gouvernement. (suite…)

Un an après les émeutes, trois élus socialistes tirent un triste bilan de l’année écoulée

Un an après les émeutes, bien des engagements gouvernementaux et une loi dite « d’égalité des chances », la détérioration continue de la situation dans les quartiers s’accompagne d’une augmentation sensible de la violence, y compris contre les forces de l’ordre. Au point qu’élus locaux et acteurs associatifs dénoncent, sans détours, la remise au pas des associations de proximité et l’absence criante de moyens alloués à la politique de la ville. Laquelle regorge de dispositifs qui se sont peu à peu empilés et dont l’efficacité est difficilement quantifiable. Décryptage par Vincent Léna, secrétaire national du PS à la solidarité urbaine, Delphine Batho, secrétaire nationale du PS à la sécurité et Franck Pupponi, maire de Sarcelles et vice-président de la FNESR. (suite…)

« Les habitants des banlieues veulent vivre normalement »

Collectif A C le feu et J.M AyraultMohamed Mechmache, président du collectif « AC Le feu » né après le drame de Clichy-sous-Bois, revient sur une année d’action pour comprendre et relayer la parole des banlieues.

« Les émeutes qui ont suivi la mort de Zyad et Bouna ont été le signe d’une révolte sociale. On ne pouvait donc pas rester inactifs. Alors qu’une catégorie des politiques est totalement déconnectée de la société, il fallait, selon nous, aller à la source pour rencontrer les acteurs qui la connaissent le mieux. À bord de mini-bus, nous avons donc sillonné 120 villes de France. (suite…)